FANDOM



Informations de jeu Modifier

Furor Teutonicus

Lorsque vous éliminez une unité barbare à l'intérieur d'un campement, vous avez 67% de chances de gagner 25 20xGold5.png Or et de la voir rejoindre vos rangs. Le coût d'entretien d'une unité terrestre diminue de 25%.

Histoire Modifier

Otto von Bismarck, parfois surnommé le "chancelier de fer", est sans doute l'un des personnages les plus importants de l'histoire allemande. Au cours de sa longue carrière politique, Bismarck unifia l'Allemagne et fonda l'Empire allemand. L'Allemagne fut métamorphosée, passant d'une confédération d'États faible et désordonnée à un pays qui dominerait bientôt l'Europe continentale.

Jeunesse Modifier

Descendant d'une noble famille prussienne, Bismarck hérita sans aucun doute de l'arrogance du junker prussien. Étudiant peu assidu, il n'en fut pas moins un brillant duelliste, un historien instruit et un linguiste de talent. Mais il passa le plus clair de son temps à boire avec les autres aristocrates de sa fraternité.

Incapable de se plier à la discipline qu'exigeait le service militaire, Bismarck s'engagea dans le corps diplomatique prussien, où ses talents attirèrent rapidement l'attention du Kaiser. Nommé au Régime fédéral allemand (congrès), Bismarck travailla avec pour seul objectif d'augmenter le statut et le pouvoir de la Prusse en Allemagne. On lui attribua ensuite le titre de Premier Ministre prussien, rôle grâce auquel il parvint, après de nombreuses années d'une lutte acharnée, à unifier l'Allemagne sous domination prussienne. Bismarck atteindra son but en gagnant une série de guerres mais aussi grâce à ses talents de diplomate.

Politique étrangère Modifier

Dès lors que l'Allemagne fut unifiée, la principale politique étrangère établie par Bismarck consista à maintenir la paix en Europe tout en veillant à isoler la France, l'ennemi juré de l'Allemagne. Il manigança une guerre contre la France en 1870 dans le but de rassembler plusieurs États allemands (Bavière, Bade et d'autres) en un seul et même empire. La France fut rapidement vaincue.

Ayant atteint son objectif, Bismarck pensait s'arrêtait là, mais l'armée et le peuple allemands n'étant pas rassasiés, il fut forcé d'annexer deux provinces françaises : l'Alsace et la Lorraine. Bismarck savait que tôt ou tard, cette annexion poserait problème ; avant la guerre, il avait dit à un ami : "Supposons que nous gagnions l'Alsace, il nous faudra alors affirmer notre mainmise sur Strasbourg et y placer une garnison permanente. C'est un risque trop important car la France finira par trouver de nouveaux alliés et alors, nous le paierons cher." Par ces mots, Bismarck décrivit avec quelques décennies d'avance le déclenchement de la Première Guerre mondiale, lors de laquelle l'Allemagne allait essuyer de lourdes pertes...

Politique domestique Modifier

Bien qu'ardent conservateur et monarchiste, Bismarck fut le premier dirigeant européen à promouvoir un système de sécurité sociale pour les travailleurs. Il reconstruisit le système monétaire allemand, introduisant pour la première fois une monnaie unique. Il aida également à l'élaboration du nouveau code civil du pays et à l'instauration d'une loi commerciale. Sa générosité avait toutefois des limites : alors qu'il permit l'émancipation des Juifs, Bismarck promulgua des lois visant à réprimer les catholiques d'Allemagne.

Ce que l'Histoire en retient Modifier

La plus grande faiblesse du Bismarck diplomate résidait dans sa volonté tenace d'affaiblir la France. Ses efforts furent longtemps couronnés de succès mais ce faisant, il fit de la France l'ennemi juré du pays, qui en subit les lourdes conséquences au début du siècle suivant. D'un point de vue domestique, Bismarck n'eut pas l'intelligence de se soucier du bien-être de ses concitoyens allemands. Alors que l'Allemagne gagnait en puissance et en stature, le quotidien du peuple ne changea guère. Son système de sécurité sociale fut une véritable avancée, mais Bismarck mit cette mesure en place afin de ne pas avoir à faire d'autres concessions aux socialistes allemands.

Bismarck fut un grand chef de file, peut-être même l'un des plus grands de l'Europe du XIXe siècle. Ses nombreux succès firent oublier ses quelques déboires, et c'est presque seul qu'il parvint à regrouper plusieurs royaumes querelleurs en un État puissant. Bien que ses politiques contribuassent plus tard à la déroute de l'Allemagne, ses successeurs ne furent pas non plus à même de les ajuster au climat géopolitique changeant de l'Europe.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard