FANDOM



Informations de jeu Modifier

Héritage achéménide

20xGoldenAge5.png âges d'or : 50% plus longs, bonus de 20xMovement5.png mouvement de 1 et de 20xStrength5.png puissance de combat de 10% pour les unités.

Histoire Modifier

Fils d'un satrape (gouverneur) de Parthie, Darius Ier s'empara de force du trône de Perse à la mort de Cambyse II, en 552 av. J.-C. Administrateur de génie, Darius réorganisa tout au long de son règne un Empire perse disloqué et en renforça la richesse et la puissance. Il commanda également la construction de nombreux édifices dans toute la Perse.

Les premières années Modifier

Si nous sommes capables aujourd'hui de retracer les grandes étapes de la vie de Darius Ier, c'est en partie grâce à Hérodote, illustre historien de la Grèce antique, ainsi qu'aux fresques que Darius en personne commanda aux artistes perses. Hérodote raconte que Cyrus le Grand, alors roi de Perse, suspecta le jeune Darius de conspirer contre lui. Mais il ne lui en tînt pas rigueur car le jeune homme fut nommé général et garde du corps du fils et héritier de Cyrus, Cambyse II. Ce dernier périt en Égypte, en 522 av. J.-C. Après la mort de Cambyse, Darius retourna en Médie et assassina Bardiya, le frère de Cambyse qui, aux dires de Darius, était un imposteur ayant usurpé le trône.

Après avoir tué Bardiya, Darius revendiqua le poste suprême de roi de Perse. Mais le peuple ne l'entendit pas de cette oreille et Darius dut faire face à d'importantes révoltes, notamment dans les provinces de Babylone, Médie, Suse, Margiane et les Saces. Babylone se révolta à deux reprises et Suse, à trois reprises. Toutefois, les insurrections n'étant pas coordonnées, Darius eut la possibilité d'y mettre un terme une à une. À en croire l'un de ses récits, Darius vainquit neuf chefs rebelles en 19 combats. Aux alentours de l'an 518 av. J.-C., Darius parvint à sécuriser sa place sur le trône.

Sécurisation des frontières perses Modifier

Après avoir affirmé sa position, Darius entama une série de guerres dans le but d'élargir les frontières de la Perse. En -519, il attaqua les Scythes à l'est de la mer Caspienne puis, peu après, il entreprit la conquête de la vallée de l'Indus. Plus tard, il poursuivit sa route au nord-ouest de l'Asie mineure, conquérant la Thrace et la Macédoine. Il tenta même d'amener son armée au-delà du Danube, mais il fut contraint de se replier, les nomades scythes étant déterminés à lui résister coûte que coûte. Pour finir, il captura les îles égéennes Lemnos et Imbros.

La Perse était alors un vaste empire, comprenant notamment les colonies grecques d'Asie mineure, le détroit du Bosphore (offrant ainsi à l'empire le contrôle sur la mer Noire), la Macédoine (bordant le nord de la Grèce), ainsi qu'une multitude d'îles grecques situées sur la mer Egée. Cette expansion aussi rapide qu'importante suscita bientôt la jalousie des cités-états grecques, qui entrèrent en conflit avec l'Empire perse.

Darius le dirigeant Modifier

Quand il n'était pas en train d'affronter les territoires voisins, Darius s'évertuait à mettre au point des stratégies visant à unifier son empire et en améliorer l'administration. Il mit en place un système de satrapies (provinces) et exigea que chacune d'elles verse un tribut annuel à l'empire. Il améliora le réseau routier de la Perse et standardisa les systèmes relatifs aux poids, aux mesures et à la monnaie, facilitant ainsi le commerce dans l'empire. Il finança des expéditions de l'Inde jusqu'en Égypte, puis fit remettre en état le canal égyptien reliant le Nil à la mer Rouge.

Darius fut le plus grand bâtisseur de l'histoire perse achéménide. Il fit construire des fortifications, un palais et des bâtiments administratifs à Suse, sa capitale administrative. A Persépolis, sa ville natale, Darius lança la construction d'un nouveau palais, de salles du Trésor, d'une salle du Conseil ainsi que de fortifications (qui ne seront toutefois pas achevées avant sa mort).

Alors qu'il punissait fermement toute tentative d'insurrection en Perse, Darius se montrait d'une grande tolérance concernant les croyances de ses sujets. Il fit d'ailleurs ériger de nombreux temples en Égypte en l'honneur des dieux locaux et il ordonna à la satrapie égyptienne de codifier les lois régionales en consultation avec la classe sacerdotale. En 519 av. J.-C., il permit aux juifs de reconstruire le Temple de Jérusalem. Les historiens pensent que Darius était un adepte de la religion du zoroastrisme, qui devint d'ailleurs la religion officielle de la Perse.

Guerre contre la Grèce Modifier

En 499 av. J.-C., les cités-états grecques d'Athènes et d'Érétrie appuyèrent la révolte de quelques colonies d'Asie mineure à l'encontre de la Perse. Darius mit un terme à la rébellion et initia une campagne contre les Grecs.

En 492 av. J.-C., le gendre de Darius, Mardonios, fut chargé de mener une expédition contre la Grèce, mais sa flotte fit naufrage près du mont Athos au cours d'une tempête. En 490 av. J.-C., une autre armée perse parvint à envahir la Grèce et anéantit Erétrie, réduisant ses habitants à l'esclavage. Mais les guerriers athéniens de Marathon vinrent à la rescousse et vainquirent les Perses. Darius était en train de préparer une troisième expédition quand il mourut, en 486 av. J.-C.

Ce que l'Histoire en retient Modifier

Dans l'ensemble, Darius Ier ne laissa pas une mauvaise image de sa personne (si l'on omet la façon dont il accéda au pouvoir, qui était toutefois un procédé assez classique pour l'époque). Il fit construire des routes, réorganisa le gouvernement et les provinces perses, sécurisa les frontières de l'empire et traitait ses sujets d'une manière convenable. Même s'il n'était pas réputé pour ses performances en tant que seigneur de guerre, il mena de nombreuses campagnes couronnées de succès, que ce soit contre des ennemis internes ou externes à l'empire. D'ailleurs, il est fort probable qu'il aurait fini par envahir la Grèce s'il n'était pas mort si prématurément. Son fils, Xerxès Ier, ne fut pas en mesure de mener à bien la tâche de son père. Quoi qu'il en soit, Darius Ier laissa derrière lui un empire bien plus puissant qu'il ne l'avait trouvé. On ne peut pas en dire de même de tous les dirigeants de cette époque...

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard